nicolas-books

Share This:

L’envers et l’endroit .Albert Camus

51FhDZ4N+WL._SX319_BO1,204,203,200_

L’envers et l’endroit est un recueil de 5 nouvelles écris par Albert Camus entre 1935 et 1936;

  • L’ironie : Une analyse philosophique profonde sur la vie et la mort au travers de plusieurs personnages. La profondeur du texte ne permet pas de synthétiser plus .
  • Entre oui et non : Essai sur la nostalgie d’un émigrant qui revient dans sa patrie.
  • La mort dans l’âme : Récit D’Albert Camus, quand celui-ci se trouvait seul à Prague. Il dépeint la ville avec netteté. Il nous entraîne dans les méandres du quotidien d’un homme perdu dans une ville étrangère.
  • Amour de vivre : Séjour à Majorque entre Palma et Ibiza, qui lui fait penser beaucoup à son Algérie natale. Il dépeint une atmosphère particulière, il réussit à nous entraîner dans un rêve.
  • L’envers et l’endroit; Reflection sur la mort à travers le récit d’une femme atypique.

Livre en vente sur notre boutique amazon à l’adresse suivante :

https://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B004P3DIZM/ref=tmm_other_meta_binding_collectible_olp_sr?ie=UTF8&condition=collectible&qid=&sr=

Bonne lecture

 

Share This:

Hommage à Imré Kertesh

Nicolas Books rend hommage à Imré Kertész,  décédé le 31 mars 2016 à Budapest.

Imré kertész est un auteur hongrois né le 9 Novembre 1929 à Budapest.

L’écrivain hongrois publie – dans l’indifférence générale – son premier roman en 1975, qu’il a commencé à écrire en 1963 (Etre sans destin, Actes Sud, 1997).
Pendant quarante ans, il vit avec sa femme dans un studio minuscule, en marge de la société hongroise. Il gagne sa vie en écrivant des comédies musicales, des pièces de boulevard et des traductions. Considérant qu’il est impossible de décrire Auschwitz, il réfléchit aux conséquences éthiques et humaines de cette période de sa vie passée dans les camps.

Son oeuvre majeure reste « Le refus », publié en 2001. Il présente son autobiographie à la troisième personne. Il dépeint une société morne sans possibilité et sans avenir.

Imré Kertesz nous fait comprendre que les sociétés dictatoriales ou autoritaire empêchent l’individu de se confronter à soi-même.

Il obtient le prix nobel de littérature en 2003 après une longue carrière passée dans l’indifférence générale.

Imré Kertesz laisse une grande oeuvre, qui aide a comprendre le quotidien difficile pour nombre de personne qui vivent dans l’exclusion.

Il laisse une œuvre nourrie de son expérience des camps de concentration nazis qui est aussi « un appel contre toutes les dictatures ».

La lecture de ses livres apportera un témoignage précieux pour les generations futures.

k1k2k3k4k5k6

Nicolas Books

Share This:

Le livre de la semaine : Africa’s super power de Paul L. Moorcraft

Le livre de la semaine selectionné par Nicolas Books est Africa’s super power de Paul L. Moorcraft; Ce livre nous montre la capacité militaire de l’ Afrique du Sud avec des photos d’époque sur ce pays  » la république d’Afrique du sud » . Une entité qui a disparu et donné lieu a l’actuelle Afrique du sud sous l’impulsion de F. W. de Klerk.
Des photographies époustouflantes sur une époque révolue.


Share This:

L’apothicaire et la taverne du Diable


Share This: